| Accueil |
Paroisse catholique
Saint-Jean-Bosco

79 rue Alexandre Dumas
75 020 Paris
Téléphone : 0143702927
Fax : 0143706087
Ecrire à la paroisse :
Don Bosco Aujourd'hui : l'actualité et les informations
Dans la même rubrique

Agenda

««  2018  »»
««  Janvier  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « À noter « Journée mondiale du migrant et du réfugié

Journée mondiale du migrant et du réfugié

ACCUEILLIR, PROTÉGER, PROMOUVOIR, INTÉGRER.
Dans son message pour la 104ème journée mondiale du migrant et du réfugié (14 janvier 2018), le Pape François considère que la sollicitude de l’Eglise et de chacun d’entre nous devrait se décliner en quatre attitudes essentielles, réponse commune que nous voudrions apporter aux défis posés par les migrations contemporaines : il s’agit pour nous d’accueillir, comme chrétiens, ces hommes, ces femmes, ces familles qui arrivent d’ailleurs, il s’agit de les protéger, de les promouvoir et de les
intégrer.

Nous sommes aussi des migrants
En ce début d’année 2018, on peut dire qu’elles sont aussi l’expression du contenu que devraient avoir les relations qui nous lient les uns aux autres dans la communauté humaine et dans la communauté chrétienne.

Accueillir, c’est ouvrir et non pas simplement entrouvrir la porte à l’autre. Ouvrir la porte à l’autre nous empêche de sombrer dans un repli qui paralyse, qui limite et sclérose notre coeur et notre univers. C’est nous laisser bouleverser par l’autre et avancer avec lui vers plus de lumière et de vie.

Protéger, c’est aller à la rencontre de la faiblesse de l’autre pour lui éviter ce qui pourrait le mettre en péril. Tous nous sommes environnés de faiblesse, de fragilité, de pauvreté. Tous nous sommes d’ailleurs nous-mêmes faibles, fragiles et pauvres. Quelles que soient nos propres fragilités, avonsnous conscience de notre responsabilité à l’égard de ceux qui nous entourent et ont du mal à trouver le chemin de l’accomplissement d’eux-mêmes ? Nos forces ont vocation à être à la disposition des faiblesses de nos frères pour permettre que celles-ci ne les privent pas de vivre.

Promouvoir, c’est donner de l’importance à l’autre, c’est valoriser ce qu’il est, ce qu’il porte, ce qui veut dire le reconnaître, l’apprécier, souligner son prix. Le plus dramatique, c’est qu’à force de ne rien valoir aux yeux des hommes, certains en arrivent à penser qu’ils ne valent rien aux yeux de Dieu. Promouvoir c’est les détromper pour que retrouvant leur valeur aux yeux de Dieu, ils retrouvent
confiance en eux-mêmes.

Intégrer, c’est faire place à l’autre dans notre communauté d’hommes et de chrétiens, c’est ne pas le laisser à l’écart de notre vie. S’il reste à l’écart, il n’aura plus d’importance pour l’autre. Or nous sommes comptables de l’importance de chaque créature de Dieu.

Les migrants sont aussi nos frères
Ces attitudes ne doivent pas être seulement au fondement de notre relation avec les migrants et les réfugiés, mais elles sont aussi l’écriture de notre relation à l’égard de tous nos frères humains, y compris les plus marginaux. Ces attitudes, c’est ce qui constitue une communauté où aucune diversité ne reste à l’écart, où chacun de nos frères a du prix à nos yeux, où nous nous sentons responsables du destin de tous, où éclatent donc les frontières de nos replis, de notre égoïsme, de notre égocentrisme … Tout compte fait dans notre vie, nous sommes tous des migrants, des réfugiés, et nous avons besoin d’avoir sur notre route des frères qui nous accueillent. Ne les recevrons plus comme une catégorie à part, vis-à-vis de laquelle on développe tous les sentiments contrastés qui nous habitent. Au contraire ils doivent nous aider à jeter un regard sur ceux qui nous entourent et sur nous mêmes. (Extrait d’un article de Monseigneur Marc STENGER, Evêque de Troyes).

La Croisée des Chemins
Ces quatre attitudes c’est ce que s’efforcent de mettre en oeuvre, depuis bientôt deux ans, La Croisée des Chemins, qui accompagnent dans leur insertion des jeunes femmes réfugiées, dont certaines sont en attente du droit d’asile : quatre tibétaines, une congolaise (RDC), une guinéenne et une ivoirienne.

Afin que ces attitudes soient la marque de notre communauté, vous pouvez venir, à tout moment, rejoindre le groupe pour proposer et mener des actions, sans oublier le soutien par la prière et la participation financière sous forme de dons. Ces femmes réfugiées, seules, ont besoin de cette relation fraternelle et durable qui les aide à reprendre espoir.
CONTACT : Suzanne ROUBEYRIE, coordinatrice, 06 66 19 83 03
Jean-Marie HAUMONTE, trésorier, dépôt des dons à la paroisse

 

Paroisse Saint-Jean-Bosco - Paris - 2011